Les actualités

Sweet Bordeaux et le Japon
Sweet Bordeaux et le Japon

28 septembre 2016

Des journalistes japonais à la rencontre des vignerons Sweet Bordeaux

Le 20 septembre, 4 journalistes japonais ont passé la journée dans le vignoble des vins blancs doux et fruités de Bordeaux. Ils ont rencontré des vignerons et dégusté les accords mets et vins préparés par le jeune chef Aurélien Crosato. Saviez-vous que les vins liquoreux s’accordaient particulièrement bien avec les légumes ?

À la découverte du vignoble Sweet Bordeaux

À quelques jours du début des vendanges pour les vins doux de Bordeaux, le moment était idéal pour une première visite dans le vignoble. Quatre journalistes japonais, accompagnés d’une traductrice, ont pu observer le phénomène naturel de la botrytisation, à l’origine de la concentration aromatique de ces vins.

« C’était intéressant pour eux de voir les effets du botrytis sur la grappe. On a pu leur expliquer la spécificité de nos vins et de notre terroir. Je pense qu’ils ont été largement convaincus par les vins qu’ils ont dégustés ».

Sandrine Darriet, Vignoble Darriet.

Sweet Bordeaux, les accords avec la cuisine japonaise

Lors de la visite, les journalistes ont également fait des dégustations, en accord avec des mets. Junko Sakurai, chef installée à Bordeaux, a travaillé sur des spécialités japonaises. Pour accompagner les vins doux de Bordeaux, elle avait confectionné des bouchées : togan et crevette à l’uméboshi, brochette de volaille au yuzu ou encore canard au saké et soja. Les journalistes ont aussi apprécié une tarte aux deux citrons et une panna cotta coulis mangue et fruits de la passion.

« Je voulais leur montrer que le liquoreux pouvait être associé aussi bien avec des mets salés japonais qu’avec des desserts pas trop doux. Ils étaient vraiment contents ».

Youmna Asseily, Château Biac.

Les journalistes ont découvert d’autres accords mets et vin. Le chef français Aurélien Crosato avait travaillé sur des accords avec des légumes. Les journalistes japonais ont ainsi pu déguster des aubergines marinées au kôji et grillées au four, du maïs doux grillé et servi avec une huile d’olive et du vinaigre de Banyuls ou encore une salade de fenouil croquant avec des oranges brûlées et une huile d’amandon.

« Je suis parti sur la thématique des légumes. Le végétal se prête bien à l’association avec les Sweet Bordeaux. Je suis parti des tonalités des Sweet Bordeaux. Les associations fonctionnaient bien, c’était une très belle expérience ».

Aurélien Crosato, chef.

Et vous, avez-vous déjà dégusté un vin doux de Bordeaux avec des légumes ?