Des hommes et des femmes

Hughes Hardy Château Faugas
Hughes Hardy Château Faugas

19 novembre 2016

Château Faugas : 180 ans de Sweet Bordeaux

Le Château Faugas est une propriété de Gabarnac (Gironde) qui appartient à la famille d’Hugues Hardy depuis 180 ans. Ce domaine familial consacre une partie de ses 15 hectares de vignes à la production de Premières Côtes de Bordeaux. Un savoir-faire familial, qu’il tient à perpétuer.

Premières Côtes de Bordeaux, doux et aromatiques

Le Premières Côtes de Bordeaux du Château Faugas est un vin très particulier, « nos vins blancs doux ont une palette aromatique spectaculaire », assure Hugues Hardy, un des cogérants du domaine. « Comme on ne peut pas présumer du goût des gens, nous commençons donc par faire des vins qui nous plaisent » :

« Vous pouvez aller des fruits confits aux fruits exotiques, en passant par la pêche, la poire, en étant toujours porté sur une note un peu plus confite, un peu plus beurrée qui est due au botrytis. Chaque millésime est différent. La nature nous permet ici d’avoir un blanc doux qui diffère des autres régions françaises, grâce au botrytis. »

Hugues Hardy, du Château Faugas

La pourriture noble se développe grâce à la Garonne, sur ce terroir de coteaux argilo-calcaires. Elle permet de produire un vin d’un « moelleux exquis, d’une grande élégance ». Le Château Faugas Premières Côtes de Bordeaux est un vin blanc doux 100 % sémillon. Et visiblement il a toujours su se faire apprécier. Déjà en 1874, le Féret (la IIIe édition de 1984 d’Édouard Féret et Charles Cocks) affirmait que les vins blancs doux du château étaient de la race des grands liquoreux :

« Le Château Faugas, admirablement exposé au Sud (…) produit un des meilleurs vins de la contrée ».

Le Féret de 1874

Un savoir-faire que perpétue avec fierté la famille d’Hugues Hardy, propriétaire du domaine depuis 1936.

Un héritage familial et culturel

Cet héritage, Hugues Hardy entend le partager : « À mes yeux, le vin est un des éléments constitutifs de la culture de la région. C’est quelque chose que j’ai envie de protéger et de transmettre aussi bien au sein de ma famille qu’au reste de mes compatriotes ».

Et même au-delà, puisque les Premières Côtes de Bordeaux du Château Faugas sont également exportés en Chine, à Taïwan ou encore en Allemagne, sous réserve des capacités de production.

C’est pour préserver cet héritage qu’Hugues Hardy s’est reconverti dans la viticulture en 2015. « Je suis le 5e de la famille à me reconvertir pour faire perdurer le domaine dans la famille », sourit le trentenaire qui a toujours participé au travail de la vigne.

Après des études de droit à Bordeaux, un poste de directeur technique au Tchad, la reprise s’est faite il y a un an en cogestion avec sa tante et avec l’aide d’un œnologue qui travaille avec la famille depuis 25 ans.

« Il y a vraiment cette notion de passion. Plus j’apprends sur mon métier et plus je l’aime. »

Et vous, êtes-vous connaisseur des vins de l’appellation Premières Côtes de Bordeaux ?