Des hommes et des femmes

28 octobre 2015

Éric Pothier, sa passion pour l’histoire a fait de lui un vigneron

Au Château Pick Laborde, Éric Pothier est gérant du domaine. Le viticulteur s’intéresse à l’histoire de son vignoble autant qu’à son travail à la vigne et au chai. Sur ses treize hectares de vignes, deux sont dédiés au Sauternes. Il en connaît parfaitement les racines : végétales et historiques.

L’histoire l’a emmené vers ses vignes

Éric Pothier est historien de formation. « En maîtrise, je travaillais sur un mémoire d’histoire politique et je me suis intéressé à l’histoire du vin », précise-t-il. Pour sa thèse, le vigneron a étudié la perception de la place viticole de Bordeaux au XIXe siècle. Petit à petit, il a « fait le lien entre l’histoire et le vin ». En 2009, Éric Pothier a fait un choix entre sa carrière universitaire et la reprise de l’exploitation familiale : « Si j’ai travaillé le vin assez tard c’est parce qu’il fallait que j’ai cette approche plus distancée », explique-t-il. Sa famille exploite ce vignoble depuis 1922, pourtant « ce n’est pas facile de reprendre une exploitation, c’est l’approche historique qui m’a permis de me greffer ».

L’histoire, une passion quotidienne

Éric Pothier aime aller à la racine des choses. C’est ce qui lui permet d’une part d’élaborer des Sauternes délicats et d’une grande fraîcheur. Et d’autre part de comprendre les origines de son appellation. Même dans ses vignes, il ne quitte jamais sa passion pour l’histoire. D’ailleurs, en 2011, le viticulteur a organisé un colloque à Sauternes. Cela s’appelle Les Entretiens du Sauternais et l’événement se tient tous les deux ans : « le terroir viticole est un terroir social et totalement enraciné dans l’histoire ». À Sauternes, l’histoire est évidemment partout, dans son patrimoine, dans son classement de 1855 comme dans son savoir-faire si particulier autour des vins blancs doux et aromatiques. Éric Pothier est ainsi toujours prêt à se plonger dans l’histoire du Château Pick Laborde comme dans celle du Sauternes. Un plaisir pour les amateurs de ses vins : « les gens nous demandent de partager notre passion, notre histoire. Cela donne une vie à nos vins ».