Des hommes et des femmes

30 septembre 2013

La petite histoire dans la Grande au château de Rolland à Barsac

Lucie Guignard accueille les visiteurs sur son exploitation au château de Rolland à Barsac. En plus des visites guidées et des dégustations, les amateurs de Sweet Bordeaux peuvent participer aux vendanges.

Lucie Guignard, son frère François et sa sœur Monique, ont repris ensemble la propriété de leurs parents en 1996. Depuis, les trois frère et sœurs exploitent 20 hectares de vignobles dont les trois quarts sont consacrés à la production de Sweet Bordeaux à Barsac. Lucie Guignard s’attache à ouvrir le château de Rolland au public. Elle organise tous les jours de l’année sur rendez-vous, des visites guidées du domaine. « Je trouve qu’il est important que ce soit le propriétaire des lieux, le vigneron, qui fasse découvrir son exploitation au public», estime la viticultrice. Elle organise les visites du château de Rolland depuis 4 ans. « J’ai répondu à des demandes récurrentes de notre clientèle qui souhaitait en savoir plus sur la fabrication de nos Sweet Bordeaux, elle souhaitait aussi savoir comment nous vivons et où nous travaillons », précise-t-elle.

Le pigeonnier historique

Dans le vignoble, le pigeonnier a été restauré en 2008. Sa visite permet de découvrir la longue histoire du château de Rolland liée à la Grande Histoire. « Du XIIIème siècle jusqu’à la Révolution française, ce pigeonnier servait d’abris aux pigeons, car ils nettoyaient la terre de ses vers et parasites et leurs excréments servaient d’engrais pour la vigne. En revanche si ces pigeons ne s’attaquaient pas à la vigne, ils se nourrissaient des récoltes de céréales des paysans alentours, à la Révolution, ces pigeonniers, symbole de l’oppression, ont donc été condamnés », raconte Lucie Guignard. C’est à cette époque également que la famille de Rolland a quitté le château. Depuis la Révolution française, de nombreuses familles se sont succédées au domaine, mais il a toujours gardé son nom d’origine. La famille Guignard a racheté la propriété en 1971 et conserve précieusement l’étiquette château de Rolland.

chateau-de-rolland-sweetbordeaux

Vendanges et dégustations

Lors de la visite commentée d’une heure et demie au château de Rolland, les visiteurs apprennent l’importance de la pourriture noble, le botrytis cinerea, dans la fabrication des Sweet Bordeaux. Les visites du chai de vinification et du chai de stockage sont également incluses dans le parcours pédagogique mis en place par Lucie Guignard. Pendant les vendanges, les amateurs de Sweet Bordeaux peuvent prêter main forte aux viticulteurs le temps d’une demie journée. « J’explique aux visiteurs le principe des tries successives, ensuite ils vont récolter et la mâtinée se termine par une dégustation du jus frais juste pressé et de nos vins bien entendu ! », précise la viticultrice. Le château de Rolland réalise 20% de ses ventes à la propriété. Accueillir cette clientèle curieuse des Sweet Bordeaux est pour la propriétaire des lieux un plaisir quotidien. Toutes les visites ainsi que la participation aux vendanges sont gratuites. Aux amateurs de Sweet Bordeaux d’en profiter !