Des savoir-faire

24 octobre 2012

Vendanges 2012 : les coupeurs à leurs sécateurs!

Couper, porter, benner… Ces gestes sont le quotidien des travailleurs saisonniers recrutés pour les vendanges 2012 dans les châteaux des Sweet Bordeaux. Cette année est un peu particulière à cause des fortes pluies en milieu de mois d’octobre. Elles ont perturbé la récolte et les vendangeurs sont restés au chômage technique une semaine entière.

« C’est la première année que nous imposons une si grosse coupure à nos vendangeurs », raconte Jean-Christophe Darriet, vigneron au château Dauphiné-Rondillon à Loupiac. Le château a engagé 18 coupeurs et 3 porteurs de raisins pour récolter l’équivalent de 60 000 litres de vin sur 25 hectares, les deux tiers sont des saisonniers. Alors pour ceux qui viennent de loin cela n’a pas été simple de s’adapter. « En revanche nous avons beaucoup de saisonniers originaires du coin ou qui ont de la famille ici, ceux-là sont plus flexibles », précise le vigneron. Car en matière de vendanges, difficile d’établir un planning à l’avance. Et c’est Dame Nature qui fait sa loi !

« Nerveusement, c’est beaucoup de stress », confie Jean-Christophe Darriet. Réussira ? Réussira pas ? Jusqu’au dernier jour de récolte le doute persiste.  « Pour le moment c’est bon, nous avons choisi d ‘étaler les vendanges sur plus de temps que les années précédentes, nous verrons si nous avons choisi la bonne stratégie dans quelques jours », explique le vigneron. Autant dire que la période est cruciale.

C’est pendant ce mois de récolte des Sweet Bordeaux que se décide le bon déroulement de l’élaboration du vin. Viendront ensuite la presse, la vinification, la fermentation et la dégustation. Jusqu’à trouver le bon équilibre entre le sucre, l’alcool et le fruit pour obtenir le vin liquoreux recherché.

Nous aurons bientôt l’occasion de revenir sur ces différentes étapes de l’élaboration des Sweet Bordeaux. Pour l’instant soutenons les vendangeurs qui donnent de leur échine. Courage ! Le traditionnel repas convivial de fin de récolte arrive à grands pas !