Des savoir-faire

22 octobre 2012

Vendanges 2012: Soleil et pluie, le bon cocktail

La récolte des fruits arrive presque à son terme après trois semaines de vendanges dans les Sweet Bordeaux. Avec une longue et exceptionnelle période de pause d’une semaine vers le 15 octobre pour que la concentration en sucre dans les raisins arrive à son apogée, la qualité de la cuvée 2012 dépendra de la météo de cette semaine.

Aspect tout à fait positif, cette année la pourriture noble, le botrytis, fameux champignon microscopique sans qui les moelleux et liquoreux n’existeraient pas, a réalisé un remarquable travail sur toute la pellicule des fruits. « En témoigne leur belle couleur chocolat qui est un très bon signe », explique Edouard Massie, œnologue à Preignac, en plein Sauternais. « La qualité du millésime 2012 va se jouer sur 48 heures cette semaine. Il a beaucoup plu mais ce n’est pas très grave si une fenêtre de beau temps s’ouvre ensuite pour permettre la concentration en sucre », précise l’œnologue.

« En fait, cette année, très vite, dès le début de la récolte, nous avons eu des très bons fruits, mais nous avons préféré encore attendre pour qu’ils soient encore meilleurs », assure-t-il. « Nous avons eu dès le début de la récolte, 80% de fruits pourris pleins », insiste Edouard Massie. Dans le jargon il s’agit des raisins sur la pellicule desquels le botrytis s’est uniformément développé. « Aucune déviation, pas de pourriture blanche », souligne-t-il. Autrement dit, toutes les conditions pour la naissance d’un vin « droit » sont réunies. Si le soleil pointe ses rayons lors des derniers jours de récolte, tous les ingrédients seront au rendez-vous pour une cuvée 2012 d’excellente qualité!