Rétrospectives
en vidéos

Sweet Wine Course #4 – Accords à l’apéritif et sur des tapas

Retranscription de la vidéo :

« Bonjour, je vais vous parler des Sweet Bordeaux à l’apéritif. L’apéritif c’est le moment convivial par excellence, le moment de détente, un moment qu’on a envie de partager avec des amis, en tête-à-tête ou encore en famille. Doux et très équilibré, les Sweet Bordeaux sont très agréables à déguster et donc vous contribuez à ce moment de plaisir et à un bien-être immédiat. En plus de ce plaisir, il procure également une sensation de satiété qui permet, pour ceux qui ne voudraient pas trop grignoter avant le repas, de calmer l’appétit. Contrairement aux idées reçues, boire un Sweet Bordeaux sur un palé neuf, c’est-à-dire avant de manger, et bien ça n’altère en rien la dégustation qui va suivre, au contraire ça permettra d’apprécier tout le bouquet aromatique du vin. Quel vin ouvrir pour l’apéritif ? Je vous conseille d’ouvrir soit un moelleux, frais et fruité, ou bien un liquoreux qui est vif et sur une belle fraîcheur. Servir un Sweet Bordeaux à l’apéritif c’est à la fois simple et convivial. Simple parce que vous avez des amis qui viennent à l’improviste et vous pouvez ouvrir un sachet d’amandes grillés et vous allez bien vous régaler avec un Sweet Bordeaux. Ou bien si vous voulez sortir un petit plus des sentiers battus vous pouvez accompagner un Sweet Bordeaux avec des tapas un peu plus originaux. Je vais vous donner quelques exemples, on vient de parler des fruits secs, des fruits séchés, ça peut être également un toast de caviar d’aubergine, des toasts de foie gras. Là vous allez avoir donc un Sweet Bordeaux vif et frais, qui va venir rafraîchir le gras apporté par les fruits, par les fruits secs ou bien par le gras du foie. Autre exemple, des amuses gueules épicés, une brochette de magret de canard avec des quartiers de mangue ou bien des gougères au safran. La persistance aromatique du Sweet Bordeaux , non seulement est déjà très intéressante, mais va permettre aussi de rivaliser avec les saveurs marquées et fortes de l’épice et la persistance aromatique de la mangue. Et pourquoi pas des samosas de chèvre au confit d’oignons ou encore des ailes de poulet marinées au soja? Là, déjà dans le plat vous avez un contraste entre le sucré salé et la douceur du vin va venir renforcer ce contraste déjà présent dans le plat. Je vous donne rendez-vous pour un prochain épisode, pour d’autres accords mets et Sweet Bordeaux. »